International

Des dégradations et affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu à Paris mardi après-midi, en marge du traditionnel cortège organisé à l'occasion de la fête du travail.

Un millier d'individus encagoulés se sont opposés aux policiers et 200 d'entre eux ont été interpellés après avoir été encerclés sur le pont d'Austerlitz. Le rassemblement a attiré 20.000 personnes dans le cortège syndical et 14.500 autres qui ont défilé en-dehors de celui-ci, a précisé la préfecture en fin d'après-midi. Le syndicat CGT a lui recensé 55.000 manifestants.

Parmi eux se trouvait un important contingent de cheminots opposés à la réforme annoncée de la SNCF, qui est touchée par un mouvement de grève depuis début avril, a rapporté Le Monde.

Le cortège s'est élancé peu après 15h00. Il a rapidement été bloqué par des individus encagoulés. La situation a été très tendue à proximité de la gare d'Austerlitz, où des projectiles ont été lancés vers les forces de l'ordre. Ces dernières ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène.

Un McDonald's et une concession automobile ont été saccagés dans le même quartier. Une voiture, un engin de chantier ainsi que des poubelles ont été incendiés, selon des images confirmées par la préfecture de Paris.

Les incidents ont entraîné un changement d'itinéraire du cortège syndical et d'importants embarras de circulation sur les quais de la Seine.

© AFP
© AFP

Entre 140.000 et 210.000 personnes dans les rues en France

Les manifestations du 1er Mai ont rassemblé "plus de 210.000" personnes dans toute la France, selon la CGT, qui a qualifié la mobilisation de "réussite" dans un communiqué mardi.

Le syndicat avait dénombré 280.000 manifestants dans le pays l'année passée. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur et de la préfecture de police, 143.500 personnes ont participé aux défilés du 1er Mai cette année, contre près de 142.000 l'an dernier.

© AFP
© AFP
© AFP