International Florian Philippot, vice-président du Front National, était l'invité de franceinfo, ce samedi. Il désire que le parti nationaliste français s'élargisse en s'alliant avec des "patriotes à droite" et des "patriotes à gauche". 

Invité par FranceInfo, le vice-président du FN n'a pas caché son envie de "prendre un café" avec Laurent Wauquiez (Les Républicains) et "pourquoi pas avec Jean-Luc Mélenchon" ! Une invitation quelque peu surprenante mais le vice-président insiste: il désire voir ce qui les "oppose" relaie Francetvinfo.fr. "Nous ne sommes pas en guerre civile" a-t-il ajouté tout en soulignant qu'il ne fallait toutefois pas nier leurs divergences "qui sont parfois très importantes". 

Le Front National est, depuis vendredi, en séminaire afin de dresser le bilan de l'année électorale. "On nous annonçait l'apocalypse. Au contraire c'était intéressant" a témoigné le vice-président du parti. Florian Philippot semble très positif pour l'avenir de son parti : "Si nous ne sommes pas à 50% des voix, ce n'est pas simplement la question de l'euro, c'est parce que, parfois, le nom du Front national fait peur ou interdit de réfléchir (...) Nous devons nous ouvrir sur de nouveaux sujets de société, comme l'innovation, les déserts médicaux, des start-ups, les droits des femmes,..." Un programme très chargé pour le parti d'extrême droite français, reste à voir si Jean-Luc Mélenchon sera d'accord avec ça !