International "Libération" a pu consulter des notes de la DGSI sur la résurgence de groupuscules d’extrême droite radicalisés depuis l’émergence d’attentats jihadistes en France. Les forces de l’ordre ont parfois interpellé sur le fil des personnes aux intentions bien arrêtées dont une entité baptisée l’OAS envisageaient d’abattre le maire de Forcalquier, Christophe Castaner (aujourd’hui ministre et délégué général de LREM) ou d’attaquer des lieux de culte musulmans.