International

Une centaine de militants de La République En Marche, dont des élus locaux, quitteront le parti vendredi, indique mardi France Info. La date correspond à la veille du Congrès de Lyon qui confirmera l'accession de Christophe Castaner à la tête du mouvement.

Cette prochaine nomination "laisse peu d'espoirs aux militants en attente de démocratie", soulignent ces "marcheurs" dans une tribune intitulée "100 démocrates". Ils estiment par ailleurs que leur avis n'est pas assez pris en compte.

"Les 100 citoyens que nous sommes, indépendants, libres, militants des droits de l'Homme, partisans de la démocratie ne peuvent pas continuer au sein d'un mouvement ou parti sans ligne politique qui n'a pas su s'appuyer sur les piliers de la démocratie", soulignent-ils.

Le parti du président de la République compte 380.000 militants.