International

Petit à petit, François Fillon coupe les ponts qui le rattachaient à la vie politique, qui a occupé son existence 36 années durant. Ce lundi, on apprenait que l’ex-candidat malheureux à l’élection présidentielle avait remboursé une partie des fonds récoltés pour sa campagne. Sur les 3,3 millions récoltés par le biais de son micro-parti, Force républicaine, il n’en reste plus que 1,9 million, mais le Sarthois a accepté d’en reverser 900 000 aux Républicains (LR). Il faut dire que LR lui avait par ailleurs accordé un prêt de 5 millions, et versé 10 millions sur l’argent récolté grâce à la primaire (2 euros de participation par électeur).

Défait à la présidentielle et aux législatives, LR accuse aujourd’hui un trou de 55 millions d’euros. Au terme d’une âpre négociation entre le trésorier de LR, Daniel Fasquelle, et les deux remplaçants de Fillon à la tête de son micro-parti - Bruno Retailleau et Vincent Chriqui - Force républicaine a donc accepté de rembourser une partie du butin récolté par le micro-parti… qui conservera tout de même la bagatelle d’un million d’euros.

S’il met de l’ordre dans ses affaires, c’est que François Fillon est bien déterminé à dire adieu à la politique. Il est vrai que cette dernière se sera révélée particulièrement cruelle pour celui qui, il y a huit mois à peine, faisait figure de grand favori dans la course à l’Elysée.

(...)