International

Au moins 45 djihadistes et 20 combattants kurdes sont morts samedi dans une vaste offensive du groupe terroriste Etat islamique contre les forces kurdes, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

L'attaque est survenue alors qu'un cessez-le-feu partiel a été décrété en Syrie. Celui-ci n'implique cependant pas la lutte contre l'Etat islamique et les autres formations qualifiées de terroristes par les Nations Unies.

A l'exception d'une dizaine d'obus lancés par des factions rebelles sur Damas, le cessez-le-feu qui a débuté à minuit heure locale est globalement un succès.

Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont affirmé attaquer les djihadistes sur 15 positions proches de la ville de Tall Abyad, à la frontière turque.

L'OSDH parle également d'une dizaine de frappes aériennes menées par les Etats-Unis dans la même zone.