International

Le puissant lobby des armes américain (National Rifle Association - NRA) s'est distancié des appels à la limitation de l'accès aux armes à feu, dans la foulée de la fusillade mortelle dans un lycée de Floride. 

"La NRA ne soutient aucune interdiction", a indiqué la porte-parole de la NRA Dana Loesch à ABC News. Le président américain, Donald Trump, a apporté son soutien à l'interdiction du système bump stocks, qui permet aux armes semi-automatiques de tirer plus vite. Le procédé a été utilisé par le tireur de la fusillade à Las Vegas, faisant 58 morts en octobre. 

Le tireur du lycée de Parkland, en Floride, a utilisé un AR-15 semi-automatique et abattu 17 personnes.

Donald Trump a aussi fait part de son souhait de renforcer la vérification des antécédents lors de l'achat d'une arme, ou encore d'armer les enseignants.

Il va discuter de la limitation des armes à Washington lundi avec les gouverneurs des Etats du pays. 

La NRA, qui a financé les campagnes des candidats conservateurs, a été mise sous pression dans la foulée de la fusillade dans l'école. 

Plus d'une douzaine d'entreprises ont coupé leurs liens avec le lobby.