International

Une fusillade mercredi dans un lycée en Finlande a fait huit morts et une dizaine de blessés, et l'auteur de la tuerie, un élève de 18 ans, est dans un état critique après avoir tenté de se suicider, selon un nouveau bilan fourni par la police.

"Le bilan est de huit morts", a déclaré un responsable de la police locale lors d'une conférence de presse retransmise en direct à la télévision publique Yle. "Le tireur a mis l'arme sur sa tête et a tiré. Il est à l'hôpital de Töölö à Helsinki. Il est dans un état critique", a-t-il ajouté. Les victimes sont cinq garçons, deux filles et la directrice du lycée. Le Premier ministre Matti Vanhanen a qualifié le massacre de "grande tragédie".

Le directeur de l'établissement figure parmi les victimes, selon Taina Värri, une responsable de la ville de Tuusula où s'est produit le drame, paisible localité de 30.000 habitants à quarante kilomètres au nord d'Helsinki. Une dizaine de personnes ont par ailleurs été hospitalisées, notamment pour des blessures causées par des débris de glace.

Les tirs ont commencé vers 12H00 locales (10H00 GMT) au collège-lycée Jokela de Tuusula qui accueille quelque 500 élèves. Le tueur aurait sorti une arme pendant un cours et commencé à tirer autour de lui. "Soudain, les gens ont commencé à courir et on a entendu des coups de feu", selon le témoignage d'une élève, Miro Lukinmaa, rapporté par le quotidien Iltalehti.

"J'ai vu des personnes blessées étendues dans le couloir. On a commencé à courir et à suivre le mouvement de panique. Tout le monde essayait de s'échapper par une porte proche", a-t-elle dit.

D'importants effectifs de police et de secours ont été déployés sur place. Les télévisions montraient des scènes de panique d'élèves courant pour se mettre à l'abri tandis que les parents inquiets attendaient des nouvelles aux abords de l'établissement. Selon plusieurs médias citant des sources policières, le tireur était fasciné par les armes et la violence et aurait exprimé à plusieurs reprises son admiration pour Hitler et Staline.

Une vidéo intitulée "Jokela High School Massacre", que l'AFP a pu visionner, a été récemment mise en ligne sur le site Youtube. Sur un fond de musique hard rock, elle montre le collège de Jokela, puis un jeune homme, difficilement identifiable, visant la caméra avec une arme à feu dans deux positions différentes.

La vidéo aurait été publiée par un internaute au nom de "Sturmgeist89" qui se décrit sur son blog comme un "existentialiste cynique" et se dit "prêt à mourir pour (sa) cause" et à éliminer "tous ceux que je considère comme indignes de la race humaine".

Il n'était pas possible dans l'immédiat d'établir un lien formel entre l'auteur de la vidéo et le tireur de l'école de Jokela. La vidéo, téléchargée plus de 200.000 fois dans les heures qui ont suivi le massacre, a depuis été retirée du site. Les violences dans les établissements scolaires sont rares en Finlande. Le dernier incident comparable s'est produit en janvier 1989 lorsqu'un adolescent de 14 ans avait abattu deux élèves dans un collège de Rauma, sur la côte ouest du pays.

Le drame de Tuusula rappelle en revanche les nombreuses tueries qui se sont produites dans des écoles ou des universités aux Etats-Unis. En 1999, deux étudiants de Columbine High School (Colorado) avaient tué douze étudiants et leur professeur, blessant aussi 24 élèves avant de se suicider. Le 16 avril dernier, un étudiant sud-coréen avait tué 32 personnes de sang-froid avant de se suicider, à l'université de Virginia Tech en Virginie (est).