International

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a appelé vendredi le président gambien sortant Yahya Jammeh à se retirer et à céder la place à son successeur Adama Barrow afin de permettre une issue négociée à la crise post-électorale en Gambie. 

M. Reynders a, dans un communiqué, félicité le président Adama Barrow qui a été investi jeudi en tant que président de la Gambie à l'ambassade gambienne à Dakar, ville où il est accueilli depuis le 15 janvier à la demande de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

"Cette investiture consacre le respect du résultat des élections présidentielles du 1er décembre dernier et le choix du peuple gambien", a souligné le chef de la diplomatie belge.

Selon lui, la Belgique salue le rôle primordial de la Cédéao, avec l'appui de l'Union africaine (UA), de l'Union européenne et du Conseil de sécurité des Nations unies, pour faire respecter l'ordre constitutionnel en Gambie.

"Il est essentiel que Yahya Jammeh se retire maintenant et permette ainsi une issue négociée à la crise", a insisté M. Reynders.

La Cédéao a suspendu son opération militaire lancée jeudi pour contraindre M. Jammeh à céder le pouvoir. Et ce, le temps d'une dernière médiation menée par les présidents mauritanien et guinéen Mohamed Ould Abdel Aziz et Alpha Condé pour le convaincre de quitter le pays.