International

La société Autostrade per l'Italia, gestionnaire du pont effondré à Gênes et vivement attaquée par le gouvernement, a annoncé jeudi que les ambulances ne paieraient plus le péage sur l'ensemble de son réseau.

"Pour favoriser l'organisation des précieuses activités de secours, Autostrade per l'Italia annonce que les ambulances ne paieront plus le péage sur son réseau. La décision prend effet immédiatement", a annoncé dans un communiqué la société.

"Si j'étais un dirigeant d'Autostrade per l'Italia, j'aurais suspendu quelques péages, mais dans l'heure qui a suivi" le drame, avait déclaré dans l'après-midi Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur et patron de la Ligue (extrême droite).

"En ce moment, les ambulances paient le péage sur les autoroutes ! Je me demande où certaines personnes ont leur coeur et leur cerveau", a-t-il ajouté.

"J'attends que les péages soient suspendus aujourd'hui", a-t-il ajouté. "Qu'ils donnent au moins un signe de bonne volonté. Ils ont encaissé 3,5 milliards d'euros de péages l'an dernier. Vu le désastre qu'ils ont provoqué, je pense qu'ils peuvent se permettre quelques semaines sans péages".

Le ministre a aussi estimé qu'il était du devoir de la société d'investir une partie de ses bénéfices dans la ville de Gênes et l'aide aux sinistrés dont les habitations sont condamnées par les futures opérations de dégagement de ce qui reste du viaduc.

Autostrade per l'Italia, filiale d'Atlantia, gère près de la moitié des quelque 6.000 km d'autoroute en Italie. Le gouvernement veut retirer sa concession pour le tronçon du pont qui s'est effondré mardi, faisant au moins 38 morts et 16 blessés selon un bilan encore provisoire.