International

Le seul dossier où jusqu’à présent Alexis Tsipras a enregistré un franc succès, du point de vue de ses électeurs, était celui des réfugiés. Mais le vent vient de tourner avec la démission du secrétaire d’Etat à l’Accueil et à l’Identification des réfugiés, Odysseas Boudouris.

C’est pourtant le Premier ministre qui avait personnellement sollicité ce chirurgien, fondateur de la section grecque de Médecins sans Frontières en mars dernier. Il comptait sur cet expert pour faire face tant aux milliers de demandeurs d’asile qui arrivaient quotidiennement sur les îles, qu’aux critiques de plus en plus virulentes de ses partenaires européens qui reprochaient à Athènes le chaos migratoire.

Un chaos organisé

Que s’est-il passé depuis ? D’un point de vue administratif, rien. Et c’est bien la raison pour laquelle Odysseas Boudouris a donné sa démission. Celle-ci embarrasse d’autant plus Alexis Tsipras qu’elle intervient à quelques semaines d’un remaniement ministériel annoncé.