Grippe porcine: Stopper la contagion

(AFP) Publié le - Mis à jour le

International

La menace de la grippe porcine s’est étendue dimanche avec de nouveaux cas suspects détectés à travers le monde, malgré le renforcement des mesures de précaution au Mexique, où cinq nouveaux décès ont été annoncés. Le bilan pourrait atteindre 81 morts, dont 20 avérés infectés par le virus, et 1324 malades sont en traitement. Le maire de Mexico n’a pas non plus précisé si ces cinq nouveaux décès avaient déjà été comptés dans les "probables".

Un décret présidentiel est venu aussi durcir les mesures : isolement des patients, droit des autorités à pénétrer "dans tout local", à contrôler voyageurs, bagages et marchandises. Alors que la maladie s’est propagée dans le pays uniquement par contacts humains, les autorités mexicaines ont appelé à éviter les réunions publiques. L’Eglise catholique a annulé les messes dans la capitale, et le cardinal de Mexico a célébré dans la cathédrale une messe à huis clos, mais télévisée.

Le maire, Marcelo Ebrard, a souligné que la capitale était maintenue en "alerte maximale". "Les jours qui viennent vont déterminer s’il sera possible de contenir l’épidémie", a-t-il poursuivi, à la télévision.

Après la fermeture des écoles, lycées et universités fermés (jusqu’au 6 mai), théâtres et musées, M. Ebrard a annoncé celle des deux grands zoos municipaux. La municipalité va s’assurer de la fermeture des bars de nuit et discothèques, et les tribunaux de Mexico ne siégeront pas la semaine prochaine, a-t-il précisé.

Les deux rencontres de football de première division de football sont programmées à huis clos.

L’aéroport de la capitale reste ouvert et des équipes médicales y sont en place pour prendre en charge les passagers, qui sont soumis à un questionnaire à l’arrivée et au départ. Et les autorités mexicaines ont assuré d’une disponibilité d’un médicament antiviral efficace, préféré à une vaccination massive initialement envisagée.

Partout ailleurs, les pays prenaient également leurs mesures de précaution : plusieurs pays latino-américains ont ainsi décrété l’alerte sanitaire. Le Japon a renforcé les contrôles dans les aéroports sur les passagers venant du Mexique et la Russie a mis en place une commission de prévention contre la propagation de la grippe et vérifie tous les vols provenant du Mexique et des Etats-Unis.

Un membre de l’Institut de Recherche Biomédicale de Pittsburgh aux USA a publié une carte Google Maps de l’évolution de la pandémie de grippe porcine.
View H1N1 Swine Flu in a larger map

(AFP)

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Michelle Obama sur Trump : "Je ne lui pardonnerai jamais"

    L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, s'est confiée sur son sentiment d'aversion envers le Président Donald Trump, vendredi.
    Le journal américain The Washington Post s'est procuré une copie de son livre, "Becoming", qui ...

  2. 2
    Vidéo
    La voiture de Donald Trump a quelque peu surpris Emmanuel et Brigitte Macron (PHOTOS & VIDEO)

    Le président américain accueilli à l'Elysée dans le cadre des commémorations de l'armistice du 11 novembre 1918 a fait un départ très remarqué.
    Alors qu'il était reçu par Emmanuel Macron et sa femme ce samedi matin, Donald Trump a ...

  3. 3
    Vidéo
    La question embarrassante d'un vétéran de guerre à Macron sur les sans-papiers

    Mardi dernier, Emmanuel Macron s'est rendu à Verdun à l'occasion de son "itinérance mémorielle" afin de célébrer le centenaire de l'armistice.

  4. 4
    Le corps de Jamal Khashoggi a été jeté dans les canalisations après avoir été dissous

    Les meurtriers du journaliste Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre au consulat saoudien d'Istanbul, se sont débarrassés de son corps en le jetant dans des canalisations après l'avoir dissous dans de l'acide, a rapporté samedi le quotidien turc Sabah. ...

  5. 5
    Commentaire
    Comment les Américains ont jugé l'attitude de Trump aux commémorations de l'Armistice

    Donald Trump a paru bien maussade, ce week-end, à Paris. Le temps fut aussi détestable en France que la météo électorale aux États-Unis. La pluie a empêché Donald Trump de se rendre en hélicoptère au cimetière franco-américain du Bois-Belleau, dans ...

cover-ci

Cover-PM