International

Des journalistes ont récemment témoigné à visage découvert contre des élus. Les députés serrent les rangs.

Il leur a fallu une certaine dose de courage pour briser le silence dans une Russie où les cas de harcèlement sont souvent relativisés ou traités avec ironie. En moins d’un mois, plusieurs journalistes ont osé raconter, à visage découvert, l’agression sexuelle dont ils ont été victimes dans l’exercice de leur métier. Des femmes, mais aussi un homme.

(...)