International

Un premier décès lié au passage de l'ouragan Harvey, le plus puissant à frapper les Etats-Unis depuis 2005, a été confirmé au Texas, a déclaré samedi un responsable local.

"Il s'agit d'une personne qui a été prise au piège dans l'incendie de sa maison pendant la tempête", a affirmé à la presse le juge C.H. "Burt" Mills du comté d'Aransas, sur la côte texane. Il a également fait état d'au moins douze blessés légers, sans autre précision.

La reconstruction prendra "des années" après le passage de l'ouragan Harvey dans le sud des Etats-Unis, a prévenu samedi le responsable de l'Agence fédérale des situations d'urgence Brock Long.

"Il nous faudra des années pour nous remettre de ce désastre", a-t-il dit sur la chaîne de télévision MSNBC, évoquant un événement "d'une durée sans précédent pour le Texas".

Le plus puissant ouragan à avoir touché les Etats-Unis depuis 2005 a été rétrogradé en tempête tropicale samedi en milieu de journée mais des inondations "extrêmement graves" sont en cours, a indiqué le Centre national des ouragans (NHC).

Dans son dernier bulletin diffusé peu avant 18H00 GMT, le NHC a précisé que Harvey --qui s'est hissé jusqu'à la catégorie 4 sur une échelle de 5-- soufflait à 110 km/h et se déplaçait à 4 km/h. Mais des pluies pouvant atteindre jusqu'à 100 cm par endroits sont attendues d'ici jeudi, ce qui "provoquera des inondations catastrophiques et potentiellement mortelles".