International Les militaires mexicains ont fait du zèle en février, faisant table rase de presque 1.400 hectares de cultures de pavot rien que dans le centre du Guerrero. Pour autant, la première raison pour laquelle de nombreux producteurs de cet Etat méridional hésitent actuellement à semer pour la récolte estivale est la baisse surprenante des prix de l’héroïne aux Etats-Unis. La production de pavot, un pilier économique régional, menace de s’effondrer, entraînant avec elle de graves conséquences sociales. Reportage.