Hollande cherche-t-il un poste pour Ségolène... loin de Valérie?

Laura Sengler Publié le - Mis à jour le

International

Thomas Hollande s’inquiète. Que va devenir sa mère ?

Alors que le fils de Ségolène Royal et François Hollande évoque un poste de ministre, la solution semble difficile compte tenu de la relation tendue entre Ségolène et Valérie. Et pourquoi pas présidente du Conseil économique, social et environnemental ?

Après le tweet de Valérie, Thomas Hollande avait mis les choses au clair dans la presse concernant leur relation. Par cette voie, il en a d’ailleurs profité pour insuffler une idée à son père sur l’avenir de sa mère. Il aurait ainsi confié à une journaliste du « Point » qu’il la verrait bien « ministre dans quelques mois », tout en ajoutant : « En politique, on n’est jamais mort ».

Selon Le Canard Enchaîné, l’affaire n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît. Un des amis de François Hollande concède bien volontiers qu’attribuer un portefeuille ministériel à Ségolène Royal poserait quelques problèmes vis-à-vis de Valérie Trierweiler. Une telle fonction obligerait ainsi les deux femmes à se croiser à l’Elysée ou encore lors de nombreux dîners officiels et de déplacements à l’étranger.

Que faire alors de Ségolène Royal ? Le Journal du Dimanche évoque quant à lui son parachutage à la tête du Conseil économique, social et environnemental. Une solution qui lui permettrait d'assurer sa fonction à la tête de la Région Poitou-Charentes, sans oublier les avantages matériels que garantit la fonction. Seul hic, souligne le Canard Enchaîné, le poste est déjà occupé et l’actuel titulaire, le chiraquien Jean-Paul Delevoye, ne compte pas partir avant la fin de son mandat en 2015. Et si jamais par chance, pour Ségolène, celui-ci décidait de quitter le navire encore faudrait-il qu’elle passe par le vote de l’ensemble des membres de l’assemblée. Et ça c’est encore une autre histoire.

Publicité clickBoxBanner