Hollande: "il faut être élégant"

AP Publié le - Mis à jour le

International "Il faut être élégant", a estimé lundi soir le candidat socialiste à l'Elysée François Hollande, en refusant de répondre aux attaques du président-candidat Nicolas Sarkozy et en désavouant l'une des porte-parole de sa propre campagne, Najat Vallaud-Belkacem.

Invité à réagir sur TF1 aux propos qu'avait tenus le chef de l'Etat le matin sur RTL, le député de Corrèze a demandé: "il faut répondre, vous croyez, quand il y a autant d'outrances?"

"Il faut laisser passer ce genre d'attaques", a considéré François Hollande. "Je préfère qu'on parle du fond".

Le candidat socialiste a assuré qu'il recevait les attaques avec "résistance" et "sérénité" mais il a déploré que Nicolas Sarkozy ait évoqué sa compagne, la journaliste Valérie Trierweiler.

"Il faut être élégant" et "ne pas s'en prendre à la compagne d'un candidat", a jugé François Hollande, soulignant que Valérie Trierweiler, journaliste sur la chaîne Direct 8, exerçait son métier "de manière indépendante".

Il a une nouvelle fois reproché à Nicolas Sarkozy ses "connivences" avec certains hommes d'affaires.

Interrogé ensuite sur le communiqué dans lequel sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem comparait le président sortant à Silvio Berlusconi et Vladimir Poutine, François Hollande a jugé qu'"il n'y a pas besoin de prendre des exemples à l'étranger". Selon lui, il suffit de rappeler le bilan du quinquennat écoulé.

Dans ce communiqué, Najat Vallaud-Belkacem écrivait que Nicolas Sarkozy s'inspirait du "vide idéologique" de Silvio Berlusconi et de la "brutalité des méthodes" de Vladimir Poutine.

Publicité clickBoxBanner