Hollande veut taxer les plus riches à 75%, tollé à droite

BELGA Publié le - Mis à jour le

International

Le candidat socialiste à la présidentielle française, François Hollande, a annoncé son intention de taxer les plus riches contribuables à hauteur de 75%, suscitant mardi les attaques de la droite qui a dénoncé une "inflation fiscale".

François Hollande, favori des sondages face au président sortant Nicolas Sarkozy, a fait cette annonce lundi soir lors d'une émission sur la télévision privée TF1.

"J'ai considéré, j'en fais ici l'annonce, qu'au-dessus d'un million d'euros par an, le taux d'imposition devrait être de 75%. Ce n'est pas possible d'avoir ces niveaux de rémunération", a-t-il déclaré.

"J'ai appris les progressions considérables des rémunérations des patrons du CAC 40 (l'indice boursier regroupant les plus grandes entreprises françaises, ndlr), deux millions d'euros par mois en moyenne. Comment l'accepter? ", a-t-il ajouté.

François Hollande, qui avait lancé sa campagne fin janvier en estimant que son "adversaire" était "le monde de la finance", a ainsi ajouté un étage supplémentaire à la réforme fiscale qu'il entend appliquer s'il est élu à la présidence française lors du scrutin des 22 avril et 6 mai prochains.

Jusqu'à présent, il proposait de créer une nouvelle tranche d'imposition de 45% pour les revenus annuels supérieurs à 150.000 euros par personne.

Le gouvernement, par la voix de la ministre du Budget Valérie Pécresse, a immédiatement dénoncé "l'inflation fiscale du programme" du candidat socialiste. François Hollande "chaque semaine invente une nouvelle taxe sans jamais proposer la moindre économie", a-t-elle affirmé.

Publicité clickBoxBanner