International

Favori de la course à la présidence de l'Ukraine, l'opposant pro-russe Viktor Ianoukovitch a refusé d'affronter lundi sa concurrente Ioulia Timochenko, le Premier ministre, dans l'unique débat télévisé qui était prévu avant le deuxième tour organisé dimanche. Mme Timochenko s'est retrouvée seule avec le présentateur dans le studio de la télévision publique. Conformément à la loi ukrainienne, l'absence de son rival a permis à la candidate de bénéficier de la totalité du temps d'antenne réservé au débat, soit 90 minutes. "Ce studio est vide, mais on y sent l'odeur de la peur. Je ne voudrais pas qu'un banal poltron devienne le dirigeant de notre pays", a lancé Mme Timochenko.

L'équipe de M. Ianoukovitch a déclaré plus tôt dans la journée que ce dernier, invité dans la soirée à une émission en direct sur une télévision privée, ne souhaitait pas participer au débat. "Viktor Ianoukovitch ne participera pas au championnat de mensonges organisé par Ioulia Timochenko, car il a beaucoup de choses sérieuses à faire", a indiqué une députée proche de l'opposant, Ganna Guerman, citée par l'agence Interfax.

Mme Timochenko est connue pour son talent d'oratrice alors que les capacités de son rival en la matière sont modestes. Viktor Ianoukovitch "n'aime pas parler, ne sait pas bien le faire, mais ce n'est pas ce dont le pays a besoin", avait récemment déclaré Mme Guerman. M. Ianoukovitch a obtenu 35% des suffrages au premier tour du scrutin, le 17 janvier, contre 25% pour sa rivale