International Pour le géographe Bernard Hourcade, directeur de recherche émérite au Centre national de recherche scientifique (CNRS), les frappes israéliennes contre des objectifs militaires iraniens en Syrie ne conduiront pas à un conflit direct entre l’Iran et Israël. "Il existe une animosité très forte, structurelle et très ancienne entre Israël et l’Iran. Mais il n’est pas question d’une attaque directe de l’Iran sur Israël ou inversement", dit ce spécialiste de l’Iran.