International La fondatrice du Center for Jewish Nonviolence, rappelle l’importance de la conscience de l’autre dans la religion juive. Jusqu’aux portes de la vingtaine, rien ne prédestinait cette New-Yorkaise à aller organiser des actions de contestation de l’occupation israélienne en Cisjordanie. Seules ses origines juives font le lien entre Ilana Sumka et le Proche-Orient. A cette période, "je suis devenue de plus en plus religieuse et j’avais envie de vivre une vie plus spirituelle", se souvient-elle. Portrait.