International Pour la première fois, un ex-militaire turc de l’Otan a décidé de témoigner à visage découvert. Accusé d’être lié à la tentative de coup d’Etat de juillet 2016, il a passé seize mois dans une prison d’Ankara. " Je le fais par conscience pour les détenus que j’ai côtoyés, mais aussi après avoir vu la vidéo de cette jeune Suédoise qui, dans un avion, a tenté d’empêcher l’expulsion d’un Afghan. Elle n’a que 22 ans et un sacré cran", explique Cafer Topkaya, 41 ans, dans l’appartement bruxellois où il vit avec sa femme et ses trois enfants.
(...)