International Après un incendie meurtrier, les élus et la corruption sont pointés du doigt.

Kemerovo est en deuil. Partout dans cette cité de 550 000 habitants (à 3 000 km à l’Est de Moscou), on croise des yeux rouges, des files d’attente sans fin devant les fleuristes. Dimanche, au moins 64 personnes, dont 41 enfants, sont décédées dans l’incendie d’un centre commercial. Omniprésente, l’odeur de brûlé de l’énorme bâtiment dont le plafond s’est effondré sur des salles de cinéma, piégeant des dizaines de jeunes enfants.

Aux alentours de l’immeuble, des camions de pompiers surveillent les éventuelles reprises du feu. Des dizaines de policiers contrôlent les allers et venues de la foule nombreuse à proximité du lieu du drame.

(...)