International

Au moins 47 personnes ont été tuées dimanche dans l'Etat himalayen d'Uttarakhand (nord de l'Inde) dans l'accident d'un autocar qui a versé dans une gorge, a annoncé la police.

Onze passagers blessés, dont 7 grièvement, ont été sortis vivants de la carcasse de l'autocar par les équipes de secours mobilisées sur les lieux du drame, dans le district de Pauri Garhwal, au nord-est de New Delhi.

"Quarante-sept personnes sont maintenant confirmées mortes dans l'accident", a déclaré à l'AFP un responsable de la police, J.R. Joshi. "Environ 11 personnes sont blessées, dont sept avec de très graves blessures".

Selon Deepesh Chandra Kala, responsable local de la gestion des catastrophes, "le chauffeur a perdu le contrôle de l'autocar et est sorti de la route, dans une vallée profonde. Sous la force de l'impact, le véhicule s'est cassé en deux et il gît à présent dans une petite rivière au fond de la vallée".

L'autocar, qui était plein à craquer, a vu son toit arraché dans l'accident dont les autorités ignorent pour l'heure les causes. Selon M. Joshi, "certains affirment que la partie extérieure de la route était un peu effondrée, ce qui aurait pu provoquer l'accident. Nous sommes encore en train d'enquêter".

Le Premier ministre Narendra Modi s'est dit "extrêmement attristé" et a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Les routes indiennes figurent parmi les plus meurtrières du monde et les accidents mortels sont fréquents dans le piémont himalayen.

Plus de 150.000 personnes meurent chaque année dans les accidents de la route. L'état des voies de circulation, la vétusté des véhicules et la conduite dangereuse sont mises en avant pour expliquer ces chiffres.

Cet accident compte toutefois parmi les plus meurtriers survenus récemment. Dans la même région, dans l'Himachal Pradesh, un autocar transportant des écoliers avait basculé dans un ravin en avril, faisant 30 morts dont 27 enfants.