International

Un district de la province d'Aceh en Indonésie a interdit aux hommes et aux femmes qui ne sont ni mariés ni parents de s'assoir ensemble pour partager un repas afin d'aider les femmes à "mieux se comporter", a annoncé un responsable local mercredi. Aceh est la seule province d'Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, à appliquer la loi islamique (charia). L'homosexualité, les jeux d'argent et la consommation d'alcool y sont prohibés.

Selon la nouvelle loi islamique locale, les femmes du district de Bireuën, sur l'île de Sumatra (ouest), ne pourront plus partager une table avec un homme dans les restaurants ou les cafés à moins d'être accompagnées de leur mari ou d'un proche.

Les collègues de sexes différents ne seront plus autorisés à partager une pause déjeuner.

Une autre disposition de la loi, signée par le chef du district le 5 août, précise que les femmes seules ou sans famille ne doivent pas être servies par les restaurants et les cafés après 21h00.

Les restaurateurs auront la responsabilité d'appliquer cette loi mais les contrevenants ne seront pas sanctionnés.

Plusieurs villes de la province d'Aceh ont publié des lois restrictives pour les femmes. Banda Aceh, la capitale de la province, a ainsi interdit aux femmes de se rendre dans les cafés ou les stades après 11h00.

En 2013, Lhokseumawe, une ville du nord de l'île de Sumatra, a interdit aux femmes de monter à califourchon sur un deux-roues, leur conseillant de s'asseoir plutôt en amazone.