International

Deutsche Bank a été sommée par le procureur spécial chargé de l'enquête sur l'affaire russe de lui fournir des documents sur ses liens avec Donald Trump et sa famille, selon le quotidien Handelsblatt et Bloomberg.

Cette demande a été faite il y a plusieurs semaines et sera honorée par la banque allemande à laquelle l'empire immobilier Trump --dirigé aujourd'hui par les deux fils du président américain-- doit quelque 300 millions de dollars, indique Bloomberg, qui cite une source ayant requis l'anonymat.

"Deutsche Bank coopère toujours avec les autorités dans tous les pays", a indiqué un porte-parole à l'agence à Francfort.

Les élus démocrates au Congrès ont demandé depuis des mois à la banque de leur remettre des documents sur ses liens financiers avec la famille Trump, pour voir notamment s'il y avait une connexion avec la Russie, mais l'institut de crédit a jusque-là refusé affirmant qu'il serait illégal de partager ainsi ces informations.

Robert Mueller, un ancien directeur du FBI, a été chargé en mai par le ministère de la Justice de mener l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016. Son statut de procureur spécial lui donne une grande indépendance et lui confère de larges pouvoirs.

Il a procédé ces dernières semaines à ses premières inculpations dans ce dossier mais pour des motifs autres que la collusion supposée.

M. Mueller a frappé un grand coup vendredi en s'assurant --en échange d'un plaider coupable-- la collaboration de l'ancien conseiller à la sécurité nationale du président, Michael Flynn.