International

Le président iranien Hassan Rohani appelle à la levée de l'interdiction imposée aux femmes de se rendre au stade, annonçait mardi un communiqué émanant de la présidence.

"Il ne devrait pas y avoir de différence entre hommes et femmes dans l'islam et, pour cette raison, les femmes devraient être autorisées également à prendre part à des évènements sportifs", a dit le président Rohani lors d'une rencontre avec des athlètes iraniens, précisait encore le communiqué.

Les femmes sont interdites de stade depuis 39 ans en Iran, une mesure imposée au lendemain de la révolution islamique de 1979.

Le clergé iranien estime que les femmes n'ont pas leur place dans un endroit où se rassemblent des hommes surexcités et vociférant des vulgarités.

Hassan Rohani rejette cet argument, estimant que les femmes n'ont pas à être punies du comportement adopté par certains hommes.

Le vice-président Ebtekar Masoumeh a suggéré l'aménagement de compartiments spéciaux pour les femmes et les familles dans les stades de foot afin de mettre un terme à l'interdiction. Une suggestion qui n'a pas eu le don de convaincre la hiérarchie religieuse.