International

Israël a rouvert lundi le point de passage d'Erez avec la bande de Gaza, fermé depuis une semaine à la suite d'affrontements à la frontière, selon une porte-parole au ministère de la Défense. Le terminal d'Erez est le seul point de passage pour les personnes entre l'enclave palestinienne et Israël.

Il a été rouvert avec les mêmes restrictions concernant la sécurité qui étaient en vigueur avant sa fermeture, a affirmé à l'AFP, sans donner d'autres précisions, une porte-parole du Cogat, l'organe chargé au sein du ministère de la Défense de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait annoncé dimanche dans un communiqué sa réouverture "au regard du calme et de la baisse des incidents violents".

La bande de Gaza, territoire enclavé entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée, est soumise depuis dix ans à un blocus terrestre et maritime par les Israéliens. Et ses quelque deux millions d'habitants sont tributaires des aides étrangères. La frontière avec l'Egypte est la plupart du temps fermée.

Contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, l'enclave est le théâtre de manifestations depuis le 30 mars le long de la barrière avec Israël pour demander la levée du blocus et pour le droit au retour des Palestiniens qui ont été chassés ou ont fui de leurs terres à la création d'Israël en 1948.

Au moins 172 Gazaouis ont été tués par des tirs israéliens depuis cette date. Un soldat israélien a également été tué.

Israël et le Hamas, bête noire de l'Etat hébreu qui le considère comme un mouvement "terroriste", se sont livré trois guerres depuis 2008.

Depuis plusieurs semaines, l'Egypte et l'Onu tentent d'établir un cessez-le-feu durable entre le Hamas et Israël après des mois de tensions et de violences.