International Elles s’appellent Lady Willa Franks, Lady Eliza Dundas, Sarah Long, Tanya Field, et Hatta Byng. Toutes sont issues de familles aristocratiques britanniques. Ce qui les rassemble ? La volonté de faire changer une loi jugée obsolète et sexiste qui les empêche de convoiter une place au sein de la Chambre des lords, chambre haute non élue du Parlement.

(...)