International

Giuseppe Conte a renoncé dimanche, après avoir été reçu par le président italien Sergio Mattarella, à être Premier ministre, alors qu'il avait été désigné pour occuper ces fonctions par les antisystème et l'extrême droite, a annoncé dimanche soir la présidence.

"Le Président du conseil désigné Giuseppe Conte a remis son mandat au président Mattarella", a annoncé le secrétaire général de la présidence, Ugo Zampetti, à l'issue d'une entrevue entre les deux hommes.

M. Conte, 53 ans, un juriste novice en politique, avait été désigné mercredi mais il devait encore confirmer cette nomination et présenter une liste de ministres que le chef de l'Etat accepte pour que celle-ci soit effective.

"Je peux vous assurer que j'ai fourni le maximum d'efforts et d'attention pour mener à bien cette tâche et l'avoir fait dans un climat de pleine collaboration avec les responsables des forces politiques qui m'ont désigné", a déclaré M. Conte devant la presse.

Les chefs de file des populistes furieux après le retrait de Conte

Luigi Di Maio et Matteo Salvini, les chefs de file des antisystème et de l'extrême droite en Italie, ont exprimé leur fureur dimanche soir après que Giuseppe Conte, le Premier ministre qu'ils avaient choisi, a jeté l'éponge dimanche soir.

"Nous avons travaillé pendant des semaines pour faire naître un gouvernement qui défende les intérêts des citoyens italiens. Mais quelqu'un (sur la pression de qui? ) nous a dit NON", a réagi M. Salvini, le patron de la Ligue (extrême droite), sur les réseaux sociaux.