International

Le navire humanitaire Aquarius et les deux bâtiments italiens qui l'accompagnent avec 629 migrants à leur bord continuaient jeudi leur "croisière" au large de la Sardaigne, où il n'est pas question qu'ils accostent, selon le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini. Interrogé par des journalistes sur le fait de savoir si l'Aquarius allait toujours en Espagne, M. Salvini a répondu: "Evidemment. Ce n'est pas qu'ils soient maintenant en mesure de décider où commencer et où finir la croisière".

"Il me semble que l'arrivée est prévue pour samedi sans problème", a-t-il ajouté, cité par les médias italiens.

L'Aquarius, affrété par l'ONG française SOS Méditerranée, a changé de cap jeudi en raison de l'état de la mer pour aller s'abriter au large de la partie orientale de la Sardaigne.

"Le Dattilo, le navire des garde-côtes italiens guidant notre convoi, a décidé de changer l'itinéraire. L'Aquarius naviguera le long de la côte est de la Sardaigne pour éviter le mauvais temps et préserver les rescapés malades, épuisés et choqués, d'une situation intenable", a expliqué jeudi sur Twitter SOS Méditerranée.

"Les gens sont allongés sur le sol, femmes enceintes, mères qui allaitent, bébés, patients brûlés, personnes qui se sont presque noyées", a de son côté témoigné Aloys Vimard, le coordinateur de l'ONG Médecins sans frontières (MSF) à bord de l'Aquarius. Une bonne partie des 106 migrants à bord de l'Aqaurius souffrent du mal de mer, selon SOS Méditerranée.

"Ma tête tourne, je vomis sans arrêt, c'est difficile", raconte ainsi un rescapé, cité sur le compte Twitter de l'association française.

Mercredi, l'Aquarius avait fait état de vents d'environ 35 noeuds (65 km/h) et de vagues de quatre mètres de haut prévus jusqu'à jeudi.

Selon le site de suivi du trafic maritime Marine Traffic, l'Aquarius se trouvait jeudi en début de soirée près de la côte nord-est de la Sardaigne.

Les 629 migrants, dont six (bien six) femmes enceintes, onze enfants en bas âge et 123 mineurs isolés, à bord de ces navires ont été secourus au large de la Libye entre samedi et dimanche derniers avant de rester bloqués 72 heures au large des côtes maltaises, à bord de l'Aquarius. Une partie d'entre eux ont ensuite été transférés à bord de deux navires italiens, avant que les trois navires ne fassent route vers la ville espagnole de Valence où ils étaient attendus samedi soir, avant le changement de cap intervenu jeudi.