International

Le président américain Donald Trump a dit jeudi douter que les propositions de la Première ministre britannique Theresa May sur le Brexit correspondaient à ce pourquoi avaient voté les Britanniques en décidant de quitter l'UE.

"Je ne sais pas si c'est ce pourquoi ils (les Britanniques) ont voté. Les gens ont voté pour rompre (les liens avec l'UE)", a commenté le président américain à l'issue d'un sommet de deux jours de l'Otan à Bruxelles, avant de se rendre à Londres pour une visite officielle.

De son côté, May a rétorqué que ses propositions "répondent au vote des Britanniques".

"Ce que nous faisons est répondre au vote du peuple britannique. C'est ce que font nos propositions", a insisté Mme May à l'issue d'un sommet de l'Otan à Bruxelles. Lors de sa conférence de presse un peu plus tôt, Donald Trump avait dit douter que les propositions de Mme May correspondent à ce pour quoi avaient voté les Britanniques lors du référendum de juin 2016.

Londres présente officiellement son plan contesté pour sa future relation avec l'UE

Le gouvernement britannique a présenté jeudi au Parlement les détails de son plan pour la relation entre le Royaume-Uni et l'UE après le Brexit, qui avait provoqué les démissions de deux ministres et alimenté les velléités de rébellion au sein de la majorité.

Dans une note d'introduction au document contesté, qui propose la mise en place d'une nouvelle union douanière avec le bloc des 27, la Première ministre Theresa May a estimé que l'obtention d'un accord avec Bruxelles nécessiterait "du pragmatisme et des compromis de chaque côté".