International

Un républicain de la Chambre des représentants américaine s'est excusé mercredi pour avoir menacé physiquement un journaliste qui l'avait interrogé sur ses ennuis judiciaires pendant une interview, sans se rendre compte qu'une caméra enregistrait l'altercation. Michael Grimm, ancien agent du FBI et élu de New York, est intervenu mardi soir sur la chaîne NY1 pour commenter le discours sur l'état de l'Union du président Barack Obama.

"Je ne parle de rien d'autre. Je ne parle que du discours du président", s'emporte-t-il quand le journaliste Mike Scotto l'interroge sur une enquête sur ses comptes de campagne.

Michael Grimm met alors fin brusquement à l'entretien. Mais quelques secondes plus tard, la caméra tournant encore, il revient se confronter avec le journaliste, plus petit que lui, en se rapprochant à quelques centimètres de son visage.

"Je vais être clair, si tu me refais ça, je te balance par dessus ce putain de balcon", lance l'élu. La scène se déroule partiellement en dehors de l'image, mais le micro de la caméra enregistre ses propos, dont la chaîne a fourni une retranscription.

"T'es pas un homme, t'es pas un vrai homme. Je vais te casser en deux. Comme un petit garçon", menace Michael Grimm.

La vidéo, immédiatement diffusée par la chaîne, a déclenché un mini-scandale au Congrès et sur Twitter, surtout après la diffusion par le républicain d'un premier communiqué dans lequel il défend son comportement et assure avoir été trahi par la chaîne, à qui il "rendait un service".

Mais mercredi, Michael Grimm s'est résolu à présenter ses excuses au journaliste.

Sur son compte Twitter, Mike Scotto a écrit: "Michael Grimm a téléphoné pour s'excuser. Il dit avoir +réagi de façon excessive+. J'ai accepté ses excuses".