International

L'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba "pourra rentrer" en République démocratique du Congo s'il le souhaite, a déclaré dimanche le ministre congolais des Affaires étrangères sans préciser s'il était poursuivi par la justice congolaise.

"Jean-Pierre Bemba est parti de sa propre volonté. S'il veut rentrer, il pourra rentrer", a déclaré Léonard She Okitundu dans l'émission "Internationales" de RFI/Le Monde/TV5Monde.

"Je ne suis pas en mesure de vous répondre. Je ne suis pas informé que Jean-Pierre Bemba ait un dossier judiciaire ici", a ajouté le ministre congolais sur un éventuel mandat d'arrêt émis par la justice congolaise à l'encontre de M. Bemba.

M. Bemba se trouve depuis vendredi "en liberté provisoire en Belgique en attendant une décision finale sur sa peine", a indiqué samedi la Cour pénale internationale (CPI), qui l'a acquitté de crimes contre l'humanité et crimes de guerre mais pas dans une affaire de subornation (corruption) de témoins.

La CPI émet des "conditions spécifiques" à sa liberté provisoire après dix ans de détention dont "ne pas changer d'adresse sans préavis".