International

La décision de transférer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem obéit prioritairement, sinon essentiellement, à des considérations de politique intérieure : Donald Trump entend honorer une promesse de campagne pour ne pas s’aliéner un segment important de son électorat, la droite chrétienne évangélique. Celle-ci, assez curieusement si l’on voit les choses dans une perspective biblique, communie avec les juifs radicaux d’Amérique dans un soutien sans faille à l’Etat d’Israël, en présupposant que les peuples américain et hébreu ont en commun d’avoir été "élus" par Dieu.