International D'après les informations relayées par BFMTV, Jonathann Daval a bel et bien maquillé le meurtre de son épouse Alexia, tuée dans la soirée du vendredi 27 octobre dernier.

Cela fait quelques semaines déjà que les échanges entre Jonathann et Alexia sont tout ce qu'il y a de plus acides. Les enquêteurs ont mis la main sur certains SMS dans lesquels la banquière de 29 ans reproche clairement à son mari son impuissance et son incapacité à procréer. Jonathann se sent humilié, comme c'est, selon ses dires, souvent le cas.

A la suite d'une soirée raclette dans la famille d'Alexia, le 27 octobre dernier, tout bascule. Une dispute éclate. L'informaticien tente de maîtriser physiquement son épouse avant de "perdre le contrôle" et de finalement l'étrangler jusqu'à ce que mort s'en suive. Paniqué, l'homme de 34 ans affirme que sa compagne s'est changée à leur retour pour se parer d'un short et d'un sweat-shirt... mais il lui a lui-même enfilé les chaussures de running de manière post-mortem. Son plan pour maquiller le meurtre débute.

Vers 1h30 du matin, Jonathann Daval rentre sa voiture professionnelle dans le garage pour y dissimuler le corps de sa femme recouvert d'un drap. Un voisin remarque la manœuvre (rentrer la voiture dans le garage, NdlR) mais ne s'alarme pas.

Le lendemain matin, vers 8 heures, le trentenaire prend la route sans savoir où il va exactement. Il s'arrête finalement dans la forêt d'Esmoulins et y dépose le corps d'Alexia. Le GPS placé dans son véhicule confirme ce trajet, des traces de pneus corroborantes sont également retrouvées sur les lieux. Jusqu'ici, le récit tient raisonnablement la route... à un détail près. Le corps d'Alexia a bien été retrouvé partiellement calciné mais Jonathann se défend d'avoir procédé à la crémation du corps.

Une fois avoir déposé le corps inerte de sa compagne, l'informaticien commence son stratagème. Il utilise tout d'abord le téléphone de son épouse pour envoyer un message à ses beaux-parents, se faisant passer pour elle. Dans ce message, il écrit qu' "elle" va courir et qu' "elle" ferait peut-être un crochet par chez eux. Mais les parents de la victime ne la verront jamais débarquer, malheureusement. 

Dans la foulée, Jonathann envoie même des SMS à Alexia pour feindre sa profonde inquiétude avant de rendre visite à sa mère pour lui faire, déjà, part de ses tourments puisque Alexia n'est toujours pas rentrée de son jogging. Il ira même jusqu'à se rendre sur son lieu de travail dans, c'est ce que croient les enquêteurs, le but de se créer un alibi.

Vers 12h, il se résout à téléphoner aux gendarmes afin de les mettre au courant de la disparition. Il participera activement aux recherches et montrera le visage éploré d'un homme détruit aux yeux des médias. 

Une gigantesque mascarade qui aura finalement pris fin 3 mois plus tard par ses aveux.