International Des deux camps proviennent des signaux positifs. Des pourparlers pourraient s’engager. Mais avec qui ?

Le président afghan Ashraf Ghani a proposé mercredi aux talibans un cessez-le-feu et des amendements éventuels de la Constitution dans un effort pour mettre fin à l’insurrection qui déstabilise ce pays depuis au moins dix-sept ans.

"Un cessez-le-feu devrait être proclamé. Les talibans devraient être reconnus comme un parti politique et un processus de renforcement de la confiance devrait être lancé", a dit le Président en ouverture d’une conférence rassemblant une vingtaine de pays de la région, les Etats-Unis, l’Onu, mais pas le mouvement insurgé chassé du pouvoir après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

(...)