Kyriakos Mitsotakis prend la tête du parti grec conservateur Nouvelle Démocratie

AFP Publié le - Mis à jour le

International

Un an après avoir perdu le pouvoir en Grèce, le parti conservateur Nouvelle Démocratie (ND) s'est choisi pour nouveau chef dimanche Kyriakos Mitsotakis, 47 ans, fils d'un ancien Premier ministre. 

Son adversaire pour l'élection à ce poste, Vangelis Meïmarakis, 62 ans, ancien président par intérim du parti, a reconnu dimanche soir sa défaite, alors que le décompte complet du vote des militants était encore attendu.

Plus de 300.000 membres de ND ont effectivement pris part à ce scrutin, selon le parti.

Après avoir dirigé le pays alternativement avec le Pasok (socialistes) pendant une quarantaine d'années Nouvelle Démocratie a été défaite l'an dernier deux fois de suite par le parti de gauche radicale Syriza de l'actuel Premier ministre Alexis Tsipras, en janvier et en septembre.

Le président de ND, l'ancien Premier ministre Antonis Samaras, avait démissionné en juillet, et M. Meïmarakis avait été chargé d'assurer son intérim. Mais il avait jeté l'éponge le mois dernier sur fond de querelles au sein du parti.

Député, Kyriakos Mitsotakis représente la nouvelle génération des hommes politiques de droite en Grèce. Il s'est engagé à faire évoluer son parti vers le centre de l'échiquier politique.

Son père, Constantin Mitsotakis, a dirigé la ND de 1984 à 1993, et fut Premier ministre de 1990 à 1993. Sa soeur, Dora Bakoyanni, fut maire d'Athènes et ministre des Affaires étrangères. C'est l'une des grandes dynasties politiques grecques au même titre que les Karamanlis (ND) et les Papandréou (PASOK).