International

L'affaire Skripal est une provocation des services de renseignement britanniques, visant à garder la Russie sous contrôle, a affirmé dimanche l'ambassadeur russe au Royaume-Uni, Alexander Yakovenko, sur la chaîne de télévision russe NTV TV.

"Il y a quelques années, la Grande-Bretagne réfléchissait activement à son rôle au sein de l'alliance occidentale. A cette époque, en 2015, lorsque le concept de sécurité nationale a été introduit et confirmé par Theresa May, les Britanniques ont pris le leadership dans ledit contrôle de la Russie", a-t-il ajouté.

Selon l'ambassadeur, une "forte provocation" était nécessaire afin de maintenir le contrôle "et aussi le soutien de la population et du gouvernement."

"Une telle provocation a très probablement été mise en place par les Britanniques pour accuser la Russie."