International Après les frasques de Roy Moore en Géorgie, c’est le député texan Joe Barton qui apparaît nu sur Twitter.

Déjà empêtré dans les querelles partisanes ou intestines qui ont rendu incertaine, voire illusoire, l’adoption à brève échéance des réformes promises par le candidat Donald Trump (l’assurance-maladie, la fiscalité ou l’immigration pour n’en citer que trois), le Congrès des Etats-Unis est confronté maintenant à une multiplication de scandales qui ne risque pas de redorer son image à un an des législatives, cruciales, de la mi-mandat.

(...)