International

Le vice-président américain Mike Pence a assuré lundi devant le Parlement israélien que l'ambassade américaine en Israël ouvrirait à Jérusalem avant fin 2019, à la suite de la décision du président Donald Trump de reconnaître la Ville sainte comme la capitale d'Israël. 

Les Etats-Unis "pressent fortement" les dirigeants palestiniens de revenir à la table des négociations, a aussi déclaré M. Pence face à la décision de la direction palestinienne de geler les contacts avec les officiels américains après l'annonce de M. Trump sur Jérusalem.

"Le mois dernier, le président Trump a écrit l'Histoire. Il a corrigé une injustice vieille de 70 ans, il a tenu sa promesse envers le peuple américain en annonçant que les Etats-Unis reconnaissaient enfin que Jérusalem était la capitale d'Israël", a-t-il dit.

"Jérusalem est la capitale d'Israël et, en tant que telle, le président Trump a donné pour instruction au département d'Etat d'engager immédiatement les préparatifs pour déménager l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem (...) L'ambassade des Etats-Unis ouvrira avant la fin de l'année prochaine" à Jérusalem, a-t-il dit sous un tonnerre d'applaudissements.