International

Un missile tiré depuis la partie du Yémen contrôlée par les rebelles Houthis a été intercepté en Arabie saoudite sans faire de victime, a indiqué samedi la coalition dirigée par Ryad dans un communiqué publié par l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Ce missile balistique a été tiré de la province de Saada, fief des rebelles Houthis dans le nord du Yémen, vers la ville de Najrane, dans le sud de l'Arabie saoudite, selon leporte-parole de la coalition, Turki al-Maliki, qui n'a pas fait état de victime ni de dégâts.

Ryad dirige depuis 2015 une coalition intervenant militairement au Yémen contre les rebelles, qui contrôlent le nord du pays dont la capitale Sanaa, pour soutenir les forces progouvernementales, qui tiennent le sud du pays.

Les rebelles ont tiré plusieurs missiles vers l'Arabie saoudite voisine ces derniers mois, la coalition indiquant généralement les avoir interceptés.

Au début du mois, un enfant de 5 ans avait été blessé par un tir de roquette des rebelles yéménites sur la province saoudienne de Jizane (sud), selon les autorité saoudiennes.

L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, les deux piliers de la coalition, ainsi que les Etats-Unis affirment que l'Iran fournit des missiles aux rebelles, ce que dément Téhéran.

La coalition dirigée par les Saoudiens a elle été accusée à plusieurs reprises d'avoir bombardé des civils au Yémen, ce qu'elle dément.

Depuis mars 2015, date du début de l'intervention de la coalition menée par Ryad, le conflit au Yémen a fait près de 10.000 morts et provoqué "la pire crise humanitaire au monde" selon l'ONU.