International

Deux roquettes ont été tirées dimanche soir à partir du Sinaï en Egypte vers le sud d'Israël, a annoncé l'armée israélienne dans un communiqué.

Les roquettes ont atterri dans la région d'Eshkol sans faire de blessés ou de dégâts notables, a indiqué le communiqué.

Des groupes jihadistes affiliés à l'organisation Etat islamique (EI) dans le Sinaï avaient revendiqué en avril dernier une série de tirs de roquettes sur le sud d'Israël.

Longue de 240 kilomètres, la frontière avec la péninsule, majoritairement peuplée de Bédouins qui entretiennent des relations difficiles avec le pouvoir central, a déjà été le théâtre d'attaques contre des Israéliens par le passé.

Le 18 août 2011, un commando venu du Sinaï avait tué huit Israéliens dans une triple embuscade au nord d'Eilat. Les forces israéliennes lancées à sa poursuite avaient tué sept assaillants et cinq policiers égyptiens dans des échanges de tirs. L'incident avait déclenché une crise diplomatique entre les deux pays.

Le 9 août 2013, quatre islamistes qui s'apprêtaient à tirer une roquette sur Israël avaient été tués par une frappe aérienne de l'armée égyptienne, selon les forces de sécurité égyptienne.

L'Egypte est avec la Jordanie, les deux seuls pays arabes à avoir conclu un accord de paix avec Israël. D'autres frontières israéliennes avec le Liban, la Syrie ou la bande de Gaza, sont aussi sous tension.