International

L'armée israélienne a indiqué dimanche avoir bombardé un complexe militaire du Hamas dans la bande de Gaza, en riposte à la violation de la barrière de sécurité et à l'incendie d'un véhicule de l'armée commis par des Palestiniens. 

L'opération n'a fait aucun blessé, selon Israël. Les tensions autour de la frontière se sont intensifiées depuis que le président américain Donald Trump a provoqué la colère des Palestiniens en déclarant Jérusalem comme capitale d'Israël. Le Hamas a appelé les Palestiniens à se rassembler autour de la zone frontalière pour protester.

L'armée israélienne a elle mis en garde contre "les émeutes qui servent à dissimiler des tentatives de nuire aux infrastructures de sécurité et blesser des civils israéliens ou des troupes de l'armée".