International

L'armée syrienne a repris le contrôle de deux villages dans la province centrale de Hama visés la veille par une attaque sanglante du groupe djihadiste Etat islamique (EI), a rapporté vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). L'armée du régime et ses alliés ont reconquis Aqareb, où la population est en majorité ismaélienne, et Maboujé, où vivent des sunnites et des minorités jaafarite, ismaélite et alaouite.

Ces deux villages ont été attaqués jeudi par le groupe ultraradical, qui a tué 25 civils, dont cinq enfants, et 27 miliciens pro-régime, selon le dernier bilan de l'OSDH. L'EI a perdu 10 combattants. L'agence officielle Sana a pour sa part affirmé que l'attaque djihadiste avait coûté la vie à 52 personnes, dont 15 enfants, ajoutant que plusieurs d'entre elles avaient été décapités et leurs membres amputés.

Le régime, les rebelles et l'EI se partagent le contrôle de la province centrale de Hama.

Sur un autre front, l'OSDH a rapporté vendredi que 22 combattants du régime et 40 djihadistes de l'EI avaient été tués dans des combats dans l'est de la province d'Alep, au cours des dernières 24 heures.