International

L’assassin du cinéaste néerlandais Theo Van Gogh qui avait reconnu sa culpabilité en affirmant avoir agi par conviction religieuse a été condamné mardi à la réclusion criminelle à perpétuité.

Agé de 27 ans, Mohammed Bouyeri était accusé d’avoir tué le cinéaste en pleine rue le 2 novembre 2004. Il avait tiré plusieurs balles sur Van Gogh avant de l’égorger et de laisser une lettre de menaces sur son corps, promettant d’autres assassinats au nom de l’islam. Il avait été arrêté au terme d’une fusillade avec la police, quelques minutes plus tard.

Mohammed Bouyeri n’a présenté aucune défense et ne reconnaissait pas la légitimité de la cour. Son crime était considéré comme un acte terroriste par nombre de Néerlandais dans la mesure où Theo Van Gogh était l’auteur d’un film dénonçant l’intégrisme islamiste.

En rendant son verdict, le juge Willem Bentinck présidant le panel de trois juges a estimé que la prison à vie était la seule sanction possible pour un crime qui cherchait à déstabiliser la démocratie néerlandaise et son système politique.

Le tribunal a en outre considéré qu’il n’y avait aucune possibilité de réintégration de Bouyeri dans la société, citant son absence de remord et de l’improabilité qu’il modifie ses opinions extrémistes.