International Tables retournées, chaises renversées, invectives criées ("traîtres", "espions"), blessures… Une dizaine d’individus ont pris d’assaut le repas de l’iftar (rupture quotidienne de jeûne du ramadan) organisé mardi dernier au Swiss Club du Caire par différents partis politiques. Des dizaines de politiciens, d’intellectuels et d’activistes des droits de l’homme y prenaient part et certains ont été blessés, dont le chef du Parti démocratique égyptien, Farid Zahran.
(...)