International

L'empoisonnement d'un ex-espion russe au Royaume-Uni, attribué de manière "très probable" par la Première ministre britannique Theresa May à Moscou, "ressemble" à un acte russe, a déclaré le président américain mardi.

"Je vais parler à Theresa May aujourd'hui. Pour moi ça ressemble à la Russie, en se basant sur toutes les preuves qu'ils ont", a déclaré le président américain devant des journalistes à la Maison Blanche, sans se montrer totalement affirmatif.

Moscou accuse Londres de vouloir "discréditer" la Russie

La Russie a accusé mardi les autorités britanniques de vouloir la "discréditer" avec leurs "accusations gratuites" la mettant en cause dans l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal.

Dans un communiqué, le ministère russe des Affaires étrangères proteste "fermement contre les accusations gratuites avancées par les autorités britanniques contre la Russie" après l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille, le 4 mars à Salisbury. "Cet incident constitue une nouvelle tentative basse des autorités britanniques de discréditer la Russie", a-t-il ajouté.

© AFP