L'enquête pour viol contre DSK bientôt classée?

Rédaction web Publié le - Mis à jour le

International

D'après Le Figaro, les investigations concernant le Carlton de Lille ont abouti à une impasse et le parquet s'apprêterait à classer l'enquête préliminaire sans suite.

C'est une call girl belge qui avait lancé l'affaire en portant des accusations de "viol en réunion" après avoir passé une soirée à Washington en décembre 2010. La jeune femme avait déclaré avoir subi des actes sexuels non consentis en présence de DSK, le commissaire Jean-Christophe Lagarde, le chef d'entreprise Fabrice Paszkowski et le responsable d‘une filiale d'Eiffage, David Roquet. Ce sont précisément les investigations à ce sujet qui ont abouti à une impasse.

Après avoir demandé à relire sa déclaration des faits, la jeune femme a transmis un courrier à la police judiciaire ou elle nie avoir été victime de violences à Washington, et parfaitement consentante au sujet des "jeux sexuels". «DSK n'a pas été correct. C'était un rapport de domination mais il n'y a pas eu de coups», avait-elle déclaré par après au magazine "Le Point". «Toutes les filles qui se retrouvent à accuser DSK ont de gros problèmes. J'ai peur».

Publicité clickBoxBanner