International Le bilan humain de cinquante années de mouvement autonomiste basque ETA, c’est plus de 850 personnes tuées.

Le gendarme français Jean-Serge Nérin a été la dernière victime de l’ETA. C’était à Dammarie-les-Lys (au sud-est de Paris) le 16 mars 2010. Nérin a été le dernier d’une longue liste d’assassinats qui avait commencé à être écrite 43 ans avant, quand l’Espagne était soumise à la dictature du général Franco.

(...)